Passe-moi les jumelles

Partez à la découverte de la nature humaine à travers des reportages de la RTS (Radio Télévision Suisse) aussi frais et nature, comme des p’tits Suisses.

Des personnages qui seront vous toucher dans leur histoire de vie et leur quotidien.

Ces reportages seront être un havre de paix et une véritable bouffée d’oxygène, trouvez ceux qui seront vous faire voyager au cœur du pays helvétique.

« Passe-moi les Jumelles », Paju pour les intimes, est la seule émission de la Radio Télévision Suisse qui peut se permettre de prendre son temps. Le temps de naviguer à contre-courant, de faire des rencontres souvent étonnantes, de traverser des paysages aussi sublimes que stimulants, ici ou ailleurs, avec la curiosité comme seul guide

«Mon bœuf, ma liberté » ou l’incroyable histoire d’amour entre un homme et un bœuf.

Tout laisser tomber pour partir sur les chemins de Suisse romande avec un petit bœuf… C’était le projet un peu fou de Gaëtan Dübler. Depuis bientôt 3 ans, le projet est devenu réalité. Avec Léo, un taureau de race Hinterwald, Gaëtan écume les marchés de Suisse romande pour vendre de la bière artisanale. Il campe dans la nature, se suffit de peu. Un choix de vie étonnant mais délibéré pour ce Fribourgeois qui souhaitait retourner à l’essentiel : une vie plus riche et plus libre. Voici l’histoire surprenante d’une amitié entre un homme et un bœuf !

Le cueilleur d’arbres.

Si vous êtes à la vallée de Joux et que vous vous baladez dans la forêt du Risoud, il se pourrait bien que vous tombiez nez à nez avec un véritable troll, un personnage fantastique aux mains de géant et aux yeux d’enfant. Cet homme de 80 ans qui grimpe encore aux arbres comme un écureuil s’appelle Lorenzo Pellegrini. Bûcheron à la retraite depuis 15 ans, il continue à arpenter quotidiennement les bois pour s’occuper de ses compagnons de toujours: les arbres. Des milliers d’arbres avec lesquels il a tissé une relation si intime qu’elle semble magique… Steven Artels a rencontré le cueilleur d’arbres pour nous faire partager son univers empreint de poésie.

« Le petits cailloux de Géo Trouvetout  » ou les folles découvertes d’un géologue de génie.

Pierre-Alain Wulzer est passionné par les cailloux et fasciné par l’uranium. Géologue de génie, il collecte l’or dans une gravière et le revend à des bijoutiers qui ont créé une ligne : L’Or Suisse Naturel des Alpes. A l’âge de 17 ans, il découvrait un nouveau minéral : la Cleusonite. Il trie aussi le mâchefer – les résidus de nos déchets – pour y récupérer les métaux précieux. Et pour ne rien gâcher, ce bon-vivant organise régulièrement des fêtes particulières.

«Mon royaume pour une chèvre» ou la vie à l’alpage.

Tout quitter pour s’occuper de chèvres, celles de la race Nera Verzasca. Telle a été la volonté de Danièle et Pascal, qui ont décidé il y a plus de 30 ans de quitter Neuchâtel, leur canton d’origine et leur métier d’instituteur, pour s’installer en 1983 au Tessin, dans le Val Verzasca. Le couple raconte son parcours, ses choix et les conséquences de la vie à l’alpage. PAJU les a suivis au début du mois de juin, au moment de l’inalpe.

«La ferme des animaux» ou la générosité d’une paysanne qui recueille plus de 30 espèces d’animaux.

En ouvrant un refuge pour animaux dans son domaine agricole, Sarah a réalisé son rêve d’enfant. Avec énergie, elle s’occupe de plus de 30 espèces exotiques et indigènes. Capibaras, muntjacs, perroquets, ânes, des animaux délaissés par leurs propriétaires. Pour les visiteurs de ce petit zoo, elle a construit une case africaine, propose des repas aux insectes et des nuits dans la paille. Un Paju loin du quotidien du citadin.

De l’art ou du poisson.

Christian Husler, ancien pêcheur parsème les cours d’eau de sa jeunesse d’effigies des poissons qui les peuplaient alors. Dans une cabane du fond des bois de Chancy, il a créé un petit sanctuaire, son musée pour… Animaux. Attristé par la disparition du courrier d’antan, il entretient une correspondance nourrie… chaque lettre est une merveille poétique et colorées.

«Au-delà du geste» ou l’art de restaurer le bois avec les outils d’autrefois.

En tentant de refaire le geste avec l’outil d’autrefois, le valaisan Claude Veuillet est devenu expert international en matière de restauration du bois. De la Cathédrale de Lausanne au Château de Chillon il dispense son savoir-faire, mais c’est chez lui que nous le rencontrons. Perdu au fond des bois, maison autarcique, flute de sa collection et lutins imaginaires font de lui l’homme, le poète, le sage qui va : au-delà du geste.

Trouvez plus de reportage pour plus de plaisir.

Bien à vous

Patrice

Pour le site : www.energialibera.fr